Où apprendre les danses traditionnelles africaines au Sénégal ?

février 1, 2024

En Afrique, la danse est bien plus qu’un simple moyen d’expression artistique. Elle est une composante fondamentale de la culture, un langage universel qui transcende les barrières linguistiques et géographiques. Vous êtes animés par le désir d’explorer ces rythmes ancestraux ? Vous voulez sentir le sabar battre sous vos pieds, apprendre à parler avec le corps au rythme des percussions ? Alors le Sénégal est la destination qu’il vous faut. C’est là que la danse africaine s’épanouit dans toute sa splendeur. Voici quelques lieux emblématiques où vous pourrez apprendre ces pas qui parlent à l’âme.

Le centre culturel Blaise Senghor

Au cœur de Dakar, on trouve un lieu incontournable dédié à la promotion de la culture africaine : le centre culturel Blaise Senghor. Son école de danse offre une formation complète dans plusieurs styles de danses traditionnelles africaines. Vous pourrez y apprendre le sabar, le djembé ou encore le kumpo, des danses typiques du Sénégal. Des professionnels passionnés vous accompagneront tout au long de votre apprentissage, des premiers pas aux chorégraphies les plus complexes.

L’école des Sables de Germaine Acogny

Si vous êtes à la recherche d’une expérience plus intense, rendez-vous à l’école des Sables de Germaine Acogny. Située à une quarantaine de kilomètres de Dakar, dans la petite cité de Toubab Dialaw, cette école est un véritable havre de paix dédié à l’art de la danse africaine. Ici, l’enseignement se fait dans la tradition du Mudra, une forme de danse qui met l’accent sur la spiritualité. Germaine Acogny, surnommée la "mère de la danse africaine contemporaine", a fondé cette école pour transmettre son savoir et sa passion. Dans ce lieu unique, vous apprendrez à danser au rythme de la terre africaine.

Les cours de danse du projet Cit’Art

Au-delà des écoles traditionnelles, le projet Cit’Art offre une approche différente de l’apprentissage de la danse. Il s’agit d’une initiative communautaire basée à Dakar, qui propose des cours de danse dans les quartiers populaires de la ville. Le but de ce projet est de rendre la culture accessible à tous, en offrant des cours gratuits ou à prix réduit. Les danses africaines sont enseignées par des danseurs locaux passionnés, qui partagent leur amour pour la danse avec les participants.

Le centre de danse du Monde Mandingue

Le Monde Mandingue est un centre de danse réputé, situé à Dakar. Il propose des cours de danses traditionnelles d’Afrique de l’Ouest, dont le djembé et le sabar. Les danseurs professionnels qui y enseignent partagent le fruit de leur longue expérience et de leur passion pour la danse. Le centre accueille des danseurs de tous niveaux, du débutant à l’expert, et propose également des ateliers de percussion.

Les ateliers du discours dansé de l’Institut Français

L’Institut Français de Dakar propose régulièrement des ateliers de danse africaine. Ces ateliers sont une véritable immersion dans la culture africaine. Ils permettent d’apprendre les danses traditionnelles, mais aussi d’expérimenter le "discours dansé", une forme d’expression qui allie danse et parole. Ces ateliers sont une excellente opportité pour ceux qui souhaitent apprendre à danser tout en découvrant la richesse de la culture africaine.

L’apprentissage de la danse traditionnelle africaine au Sénégal est une expérience riche et intense. Elle vous permettra non seulement de découvrir un art millénaire, mais aussi de vous immerger dans une culture riche et vivante. Que vous soyez un danseur débutant ou expérimenté, le Sénégal vous ouvre ses bras et vous invite à danser au rythme de son cœur.

L’École Nationale des Arts de Dakar

L’École Nationale des Arts de Dakar, une institution phare dans l’enseignement des arts au Sénégal, propose aussi des cours de danses traditionnelles africaines. Cette école est reconnue pour sa contribution majeure à la promotion et à la valorisation de la culture africaine. Elle offre un enseignement de qualité dispensé par des professionnels chevronnés dans le domaine de la danse.

Le programme de danse de l’école met l’accent sur les danses traditionnelles, offrant aux étudiants une opportunité de découvrir et d’explorer les diverses danses africaines. Les élèves peuvent apprendre le sabar, le djembé, le kumpo, entre autres danses typiques du Sénégal, mais également d’autres danses d’Afrique de l’Ouest.

Le corps enseignant est constitué de danseurs professionnels, dont certains ont travaillé avec des figures emblématiques de la danse africaine comme Germaine Acogny et Maurice Béjart. Ils transmettent non seulement les pas de danse, mais aussi l’histoire et la philosophie derrière chaque mouvement, offrant ainsi une véritable immersion dans la culture africaine.

La Fondation Léopold Sédar Senghor

La Fondation Léopold Sédar Senghor, du nom de l’ancien président du Sénégal et défenseur de la culture africaine, offre également des cours de danse traditionnelle. Située à Dakar, la Fondation dispose d’un espace culturel dynamique et inclusif où les danseurs peuvent apprendre et pratiquer différentes danses africaines.

Sous la direction de danseurs professionnels, les cours de danse de la Fondation mettent l’accent sur l’expression de soi et l’interprétation. Les étudiants apprennent non seulement les pas de danse, mais aussi comment utiliser le corps pour raconter des histoires et exprimer des émotions.

La Fondation Léopold Sédar Senghor se distingue par son engagement à conserver et à partager le patrimoine culturel africain. Les danseurs qui y enseignent ont une connaissance approfondie de l’histoire et des traditions des danses qu’ils enseignent, ce qui permet aux étudiants de comprendre le contexte culturel et historique de chaque danse.

Conclusion : Danser au Sénégal, une expérience culturelle enrichissante

L’apprentissage des danses traditionnelles africaines au Sénégal est une aventure culturelle enrichissante. Que ce soit à l’École Nationale des Arts de Dakar, à la Fondation Léopold Sédar Senghor, dans le centre culturel Blaise Senghor, au Monde Mandingue, au projet Cit’Art, à l’Institut Français ou encore à l’école des Sables de Germaine Acogny, vous découvrirez une communauté de danseurs passionnés et dévoués à la transmission de l’héritage culturel africain.

Des danses du sabar au djembé, en passant par le kumpo, vous apprendrez non seulement les mouvements de danse, mais aussi l’histoire et la philosophie qui les sous-tendent, une immersion totale dans l’héritage culturel du continent africain.

Outre l’apprentissage des pas de danse, ces centres offrent un aperçu des enjeux politiques et sociaux liés à la danse en Afrique. Ils vous permettent de comprendre comment la danse peut être un outil d’expression sociale et politique, ainsi qu’un moyen de préservation de l’identité culturelle.

Enfin, apprendre la danse au Sénégal, c’est aussi participer à une expérience collective, où le partage, l’échange et la solidarité sont au cœur de chaque cours. C’est une opportunité de découvrir une autre facette de la culture africaine, tout en faisant partie d’une communauté accueillante et passionnée. Alors, n’hésitez plus, venez danser au Sénégal !

Copyright 2023. Tous Droits Réservés